Récital instrumental

Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé

Trésors Français, Oeuvres pour violon et piano

ARS38544

Nouveau

Aleksey Semenenko, violon / Inna Firsova, piano

Plus de détails

16,00 €

Fiche technique

Label :Ars Produktion
EAN :4260052385449
Format :CD
Nombre du Support :1
Année édition :2017
Code Prix :UVM002
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :21/04/2017
Compositeur/Artiste Principal :Poulenc / Chausson / Debussy / Ysaÿe

En savoir plus

Francis Poulenc (1899-1963) : Sonate pour violon et piano FP.119 - Ernst Chausson (1855-1899) : Poème Op.25 arr. pour violon et piano de E.Chausson - Claude Debussy (1862-1918) : La plus que lente : valse pour piano arr. pour violon et piano de Léon Roques, Clair de Lune n°3 extrait de la ‘Suite Bergamasquearr. pour violon et piano de Alexandre Roelens, Lprès-midi dn faune (Extrait du Prélude) arr. pour violon et piano de Jascha Heifetz - Eugène Ysaÿe (1858-1931) : Caprice dprès ltude en forme de Valse de Saint-Saëns arr. pour violon et piano de E.Ysaÿe

Une des combinaisons musicales les plus délicieuses de la musique de chambre est l'interaction entre un instrument à clavier et un instrument mélodique, où la nature percutante du clavier est juxtaposée à la présence tonale permanente d'un instrument à vent ou à cordes. Ce disque présente des œuvres pour piano solo et violon, ainsi que des arrangements d'œuvres originales pour piano et orchestre. Les caractéristiques de l'orchestration sont inversées dans la mesure où une partition existante pour piano ou orchestre est adaptée pour le piano et le violon. Naturellement, la majeure partie du matériel mélodique jouée au violon et offre beaucoup de parties de haute virtuosité au soliste Aleksey Semenenko, particulièrement parce que l'arrangement a été fait justement par un virtuose du violon. // La Sonate de Poulenc séduit les violonistes de la jeune génération, qui sn plaindrait ? Cst avec son ton de grand caprice quleksey Semenenko, vingt-huit ans, ukrainien, pur produit du Conservatoire ddessa qui jadis vit grandir David Oïstrakh, ouvre son premier album. Quel feu, quelle ardeur, comme ce violon chante et mord, persiffle et exulte, emportant avec lui le piano orchestre de Vera Firsova. (...) // Artalinna.com - Jean-Charles Hoffelé