Orgue

Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé
Barraine, Elsa : Musique Rituelle, oeuvres pour orgues Agrandir l'image

Barraine, Elsa : Musique Rituelle, oeuvres pour orgues

MA101001

Nouveau

Raffi Ourgandjian, orgue / Benoît Cambreling, xylo marimba / Jean-Luc Rimey-Meille, gong et tam-tam

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

13,33 €

Fiche technique

Label :Marcal Classics
EAN :3476711010015
Format :CD
Nombre du Support :1
Année édition :2010
Code Prix :UVM002
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :20/04/2018
Compositeur/Artiste Principal :Barraine

En savoir plus

Elsa Barraine (1910-1999) : Musique rituelle dprès le Bardo Thödol (Livre des morts tibétain, pour grand orgue et percussions), Premier prélude et fugue, Deuxième prélude et fugue, Elévation, Reflets magyars.

Elsa Barraine est une compositrice française, née à Paris le 13 février 1910 et décédée à Strasbourg le 20 mars 1999. Son père, Alfred Barraine, était violoncelliste soliste à l'orchestre de l'Opéra et membre de la Société des concerts du Conservatoire. Elle est l'élève de Jean Gallon (harmonie), de Georges Caussade (fugue) et de Paul Dukas (composition) au Conservatoire de Paris. En 1929, âgée seulement de dix-neuf ans, elle obtient le Premier Grand Prix de Rome avec sa cantate La Vierge guerrière, trilogie sacrée sur Jeanne d'Arc d'après un poème d'Armand Foucher. De 1936 à 1939, elle est nommée chef de chant à l'Orchestre national de la Radiodiffusion française. De 1944 à 1946, elle est directrice de l'Orchestre national et directrice musicale des Éditions du Chant du Monde. En 1949, elle rejoint Serge Nigg, qui fonde avec Roger Désormière, Louis Durey et Charles Koechlin l'Association des musiciens progressistes, laquelle s'inspire des idées du Manifeste de Prague en réaction au formalisme et à l'abstraction de « l'art bourgeois ». De 1954 à 1975, elle enseigne comme professeur au Conservatoire national supérieur de Paris, où elle devient titulaire d'une classe d'analyse en 1969. Elle compose aussi des musiques de films, comme celle de Le Sabotier du Val de Loire de Jacques Demy en 1955. Avec François Vercken, elle collabore à la Fédération musicale populaire, organisme qui regroupe des chorales. En 1972, elle est nommée inspectrice des théâtres lyriques nationaux à la Direction de la Musique du Ministère de la Culture.