Musique Contemporaine

Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé
Nouveau Prix réduit ! Concertos pour Piccolo / Jean-Louis Beaumadier Agrandir l'image

Concertos pour Piccolo / Jean-Louis Beaumadier

DSK3192

Nouveau

Jean-Louis Beaumadier, piccolo / Radio Symphonique de Prague / Vahan Mardirossian, direction

Plus de détails

11,88 €

-5%

12,50 €

Fiche technique

Label :Skarbo
EAN :3375250319200
Format :CD
Nombre du Support :1
Année édition :2019
Code Prix :UVM004
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :25/10/2019
Compositeur/Artiste Principal :Mulsant / Liebermann / Andersen / Poltz / Campo / Damase

En savoir plus

Florentine Mulsant (1962-*) : Concerto pour Piccolo et Orchestre Op.72 - Lowell Liebermann (1961-*) : Concerto pour Piccolo et Orchestre Op.50 - Carl Joachim Andersen (1847-1909) : Moto perpetuo op.8, orchestration de Véronique Poltz - Véronique Poltz : Kilumac Op.36 - Régis Campo (1968-*) : Touch the sky - Jean-Michel Damase (1928-2013) : Concerto pour Piccolo et Orchestre / Premier Enregistrement Mondial

Un album entièrement consacré à des concertos pour piccolo et orchestre symphonique ? Le répertoire n'existe pas, ou plutôt n'existait pas. Car Jean-Louis Beaumadier, infatigable défenseur de son instrument de prédilection, en est non seulement l'interprète principal mais aussi le commanditaire de 4 des œuvres enregistrées, voire 5 si l'on inclut la transcription pour piccolo et orchestre du Moto perpetuo d'Andersen. Seul le concerto de Liebermann date de 1996. Cet album est donc bien une première mondiale, qui porte le piccolo au titre de soliste à part entière. L'intérêt dépasse la simple mise en valeur de cet instrument : du fait de sa tessiture particulière, les compositeurs ont du repenser le rôle du soliste et de l'orchestre et on pourra comparer avec intérêt comment chacun d'entre eux a apporté des solutions souvent différentes à la complémentarité, au dialogue ou à l'opposition entre soliste et orchestre. Si Jean-Louis Beaumadier est l'inspirateur de ce projet, il trouva tout de suite une oreille attentive en Jean-Michel Damase, qui adhéra immédiatement à l'idée de lui écrire un concerto pour piccolo, dès 2011, après l'avoir entendu lors d'un concert parisien. Hélas disparu en 2013, cette œuvre est probablement la dernière de Damase et il n'aura jamais pu l'entendre. Son enthousiasme pour écrire son concerto aura pourtant conforté Jean-Louis Beaumadier dans le projet qui s'est étoffé depuis et qui se concrétise aujourd'hui à travers cet album.