LYRIQUE / OPERA

Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé
Nouveau Prix réduit ! Strauss : Capriccio / Semperoper de Dresde, 2021 Agrandir l'image

Strauss : Capriccio / Semperoper de Dresde, 2021

109459

Nouveau

Camilla Nylund / Christoph Pohl / Daniel Behle / Nikolay Borchev / Staatskapelle de Dresde / Christian Thielemann

Plus de détails

24,54 €

-5%

25,83 €

Fiche technique

Label :ARTHAUS Musik
EAN :4058407094593
Format :Blu-Ray Disc
Nombre du Support :1
Année édition :2022
Code Prix :UVM076
Genre :Lyrique / Opéra
Date de Sortie :20/01/2023
Compositeur/Artiste Principal :Strauss
Langue (Origine ou Parlé) :DE
Sous-Titre :DE, EN, FR, IT, ES, JP, KOR
Format Image :BD 50 GB Dual Layer - 16:9 - 1080i High Definition
Prise de Son :PCM Stereo 2.0, DTS-HD Master Audio 5.1

En savoir plus

Richard Strauss (1864-1949) : Capriccio, opéra en 1 acte sur un livret de du chef d'orchestre Clemens Krauss et Richard Strauss / Mise en Scène : Jens-Daniel Herzog / Décor : Mathis Neidhardt / Semperoper de Dresde, 2021

Camilla Nylund, la comtesse Madeleine / Christa Mayer, Clairon / Daniel Behlé, Flamand / Nikolaï Bortchev, Olivier / Georg Zeppenfeld, La Roche / Christoph Pohl, Le Comte / Wolfgang Ablinger-Sperrhacke, Monsieur Taupe / Staatskapelle de Dresde / Christian Thielemann, direction

Sous-titré "Une pièce de conversation avec la musique", le "Capriccio" de Richard Strauss, créé à Munich en 1942, a été le point culminant de l'œuvre scénique du compositeur, un adieu à l'opéra et une confirmation de son insistance (ambivalente) sur l'autonomie de l'art en temps de guerre totale. Dans un château rococo près de Paris, le poète Olivier, le compositeur Flamand et la comtesse Madeleine négocient non seulement leur relation érotique entre eux, mais aussi la question - fondamentale pour l'histoire de l'opéra - de ce qui est le plus important : la musique ou les mots ? Prima la musica, poi le parole ? La réponse de Richard Strauss est de tisser une fine tapisserie musicale, du merveilleux sextuor à cordes du début de l'opéra, en passant par le parlando étincelant, le ton conversationnel apparemment sans poids, la fugue, le sonnet et l'octuor, jusqu'à la pièce poétique au clair de lune et le final sentimental-ironique. À la fin de l'œuvre, la comtesse indécise interroge son reflet dans le miroir : "Pouvez-vous m'aider à trouver une fin à leur opéra ? Y en a-t-il une qui ne soit pas triviale ?"