Historiques

Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé
Nouveau Prix réduit ! Beethoven : Intégrale des Sonates pour violon et piano / Zino Francescatti & Robert Casadesus Agrandir l'image

Beethoven : Intégrale des Sonates pour violon et piano / Zino Francescatti & Robert Casadesus

PH19029

Nouveau

Zino Francescatti, violon / Robert Casadesus, piano

Plus de détails

14,25 €

-5%

15,00 €

Fiche technique

Label :Profil
EAN :0881488190298
Format :4 CD
Nombre du Support :4
Année édition :2019
Code Prix :UVM115
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :19/07/2019
Compositeur/Artiste Principal :Beethoven

En savoir plus

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Intégrale des Sonates pour violon et piano - César Franck (1822-1890) : Sonate pour violon et piano en la min - Gabriel Fauré (1845-1924) : Sonate n°2 pour violon et piano en min, Sonate n°1 pour violon et piano en la Maj Op.13 - Claude Debussy (1862-1918) : Sonate en sol min / Enregistrements de 1947 à 1961

Il est très rare dans le monde de la musique que deux artistes qui ont chacun eu une carrière solo internationale impressionnante forment un partenariat égal. La collaboration entre Zino Francescatti et Robert Casadesus est bien documentée dans une série d'enregistrements encore considérés comme exemplaires - et il s'agissait d'un partenariat si rare et si heureux. Casadesus (1899 - 1972) est issu d'une famille de musiciens français aux multiples facettes. Il a suivi l'enseignement du même professeur parisien que Gabrielle (Gaby), sa future épouse et partenaire fréquente en duo. Il a acquis une renommée mondiale dans les années 1920 en parcourant les cinq continents. Casadesus et sa famille ont fui le régime nazi en Europe pour s'installer à Princeton, dans le New Jersey, entre 1942 et 1946. C'est pendant cette période qu'il a eu sa rencontre musicale prometteuse avec Zino Francescatti (1902-1991), qui, comme lui, venait d'une famille de musiciens actifs. Francescatti a également été salué comme un enfant prodige et avait déjà excellé à l'âge de 10 ans, jouant le concerto pour violon de Beethoven. Il arriva aux États-Unis en 1939 et, une fois la guerre terminée, partagea son temps entre la vie en France et les États-Unis. En 1987, Francescatti lance à Aix-en-Provence un concours international de violon qu'il finance en vendant son Stradivari de 1727. Comme Casadesus, Francescatti avait une affinité avec la musique de Maurice Ravel, et leurs enregistrements de musiques de compositeurs français en particulier (aux côtés des grandes œuvres classiques) ont contribués à élever les œuvres de leurs compatriotes à un niveau de référence.