CLASSIQUE

Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé
Nouveau Prix réduit ! Berthomieu : Les Jardins de Paris & Mélodies Agrandir l'image

Berthomieu : Les Jardins de Paris & Mélodies

111101

Nouveau

Gabriel Bacquier / Lily Laskine / Marielle Nordmann

Plus de détails

11,88 €

-5%

12,50 €

Fiche technique

Label :Maguelone
EAN :3576071111015
Format :CD
Nombre du Support :1
Année édition :1998
Code Prix :UVM010
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :19/06/2020
Compositeur/Artiste Principal :Berthomieu

En savoir plus

Marc Berthomieu (1906-1991) : Les Jardins de Paris (Palais Royal, Parc Monceau, Jardin des Plantes, Jardin des Tuileries, Bois de Vincennes, Buttes Chaumont...), Mélodies : Le mot et la chose, La tour Eiffel, L'artiste, Il faut avoir aimé, Si j'étais Ronsard, Mon rêve familier…, 7 poèmes de Charles Oulmont

Gabriel Bacquier, baryton / Lily Laskine, harpe / Marielle Nordmann, harpe / Bruno Pasquier, violon / Roger Bourdin, flûte / Pierre-Yves Artaud, flûte / René Benedetti, violoncelle / Marc Berthomieu, piano / Olivia Garnier, piano / Maurice Allard, basson / Etienne Lorin, accordéon / René Benedetti, violoncelle / Jean Leber, violon

La production musicale de Marc Berthomieu (grand prix de Rome & prix Jean Cocteau), si riche et variée soit-elle, n'a hélas pas à ce jour bénéficié autant qu'elle le mérite, de la diffusion de l'enregistrement phonographique. Le présent CD propose “aux fans” de la Mélodie française 32 mélodies qui sont parmi les plus belles que le compositeur ait écrites. Gabriel Bacquier est accompagné dans “Les Jardins de Paris” par une pléiade d'instrumentistes réputés. Dans les 19 mélodies suivantes, enregistrements plus récents, Gabriel Bacquier est accompagné par la jeune pianiste Olivia Garnier. Berthomieu était un musicien aux vertus multiples. Son humilité , sa disponibilité et son ouverture d'esprit à toutes les tendances esthétiques résultaient d'une grande culture. “Au lapin agile”, cabaret situé dans le quartier Montmartre Berthomieu se produisait le soir comme pianiste de la même façon que le faisait 50 ans plus tôt l'extravagant Erik Satie au “Chat Noir”. “Il faisait la musique qu'il entendait dans la plus grande décontraction et je crois avec le plus grand talent”. P-Y.Artaud.