Sonates

Labels

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé

Sonates Russes pour Flûte et Piano / Sandrine Tilly & Anne Le Bozec

358437

Nouveau

Sandrine Tilly / Anne Le Bozec

Plus de détails

12,50 €

Fiche technique

Label :Maguelone
EAN :3770003584377
Format :CD
Nombre du Support :1
Année édition :2022
Code Prix :UVM010
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :18/02/2022
Compositeur/Artiste Principal :Prokofiev / Kornakov / Juon / Denisov

En savoir plus

Serge Prokofiev (1891-1953) : Sonate pour Flûte et Piano Op.94 - Edison Denisov (1929-1996) : Sonate pour Flûte et Piano - Paul Juon (1872-1940) : Sonate pour flûte en fa Maj Op.78 - Yuri Kornakov : Sonate pour Flûte et Piano Op.23

Sandrine Tilly, flûte / Anne Le Bozec, piano

Pour un musicien, rencontrer luvre dn compositeur ou un certain pan du répertoire peut se produire à un moment plus ou moins propice à sa compréhension. Cela nst pas grave : « Il faut les commencer tôt » disait Pablo Casals au sujet duvres-sommets que dmpudents adolescents abordaient avec appétit. Ainsi incorporée, luvre poursuit son chemin souterrain, au fil des années, et surgit à leure du fruit mûr avec autant dvidence que de candeur : « Je suis là ! Vous mviez attendue ? »
Sandrine Tilly et Anne Le Bozec avaient 18 et 17 ans lorsqulles ont dévoré la Sonate de Prokofiev sans, croyaient-elles, en laisser une miette. A cette époque, cette œuvre existait pour elles par la passion qulles lui vouaient, lnergie et lnstinct qulles lui offraient. Les années ont passé et le parcours de Sandrine l conduite à aborder en profondeur lmmense répertoire de musique orchestrale russe sous la direction dn de ses plus doués représentants, Tugan Sokhiev ; Anne a exploré, par le répertoire de la mélodie, la poésie slave mise en musique. Les œuvres découvertes jeunes spprofondissent au travers de cette vaste mise en contexte, sans renier dilleurs ldentité propre : quoiquu fait du langage russe, nos deux musiciennes demeurent françaises, européennes, et à ce lieu de rencontre des cultures peut naître une richesse nouvelle.
Au temps de leurs études, deux partitions sommeillaient sur un coin du piano tandis que tempêtait la sonate de Prokofiev : celles de Paul Juon et ddison Denisov. A leure du réveil, ces deux partitions au bois dormant ont pris une place qui semble toujours avoir été la leur ; lne précisément par son croisement dnfluences entre Allemagne et Russie, lutre par sa radicalité, son geste visionnaire. A ce triptyque étonnamment complémentaire sst ajoutée avec naturel la sonate de Yuri Kornakov qui figure à ce programme, empreinte de lnfluence de Chostakovitch. Il était donc leure du fruit mûr : ainsi naît un programme de disque.
Anne Le Bozec et Sandrine Tilly