Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé

Sviatoslav Richter joue Schubert / Live à Moscou

PH17005

Nouveau

Sviatoslav Richter, piano / Benjamin Britten, piano / Nina Dorliac, soprano

Plus de détails

36,00 €

Fiche technique

Label :Profil
EAN :0881488170054
Format :10 CD
Nombre du Support :10
Année édition :2017
Code Prix :UVM063
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :26/05/2017
Compositeur/Artiste Principal :Schubert

En savoir plus

Franz Schubert (1797-1828) : Sonate pour piano n°6 en mi min D.566, Sonate pour piano n°13 en la Maj D.664 Op.120, Wanderer-Fantaisie en do Maj D.760 Op.15, Sonate pour piano n°14 en la min Op.784 Op.143, Sonate pour piano n°15 « Reliquie » en do Maj D.840, Sonate pour piano n°16 en la min D.845 Op.42, Sonate pour n°17 en ré Maj D.850 Op.53, Sonate pour piano n°19 en do min D.958 Op.Posth, Sonate pour piano n°21 en di b Maj D.960 Op.Posth, Impromptus n°1, n°2, n°3, Trois mouvements musicaux D.780 Op.94, Douze valses D.145 Op.18, Dix-sept danses allemandes D.366 Op.Posth n°1, 3, 4 et 5, Huit variations sur un thème original en la b Maj pour piano à quatre mains D.813 Op.35 / Enregistrements de 1949 à 1963

Cette présente édition des interprétations de Schubert par Richter datées de 1948 à 1964 a aussi quelques premières au disque à offrir. Ces interprétations proviennent des enregistrements en live jusqu'à présent inédits. Une d'entre elles est la version à deux mouvements de la Sonate pour piano no. 6 en mi mineur D566. L'enregistrement en direct fait à Moscou en 1958 montre également que Richter est l'un des rares pianistes à avoir joué les deux versions, l'autre étant en trois mouvements. Cela s'applique également aux versions raccourcies (Urtext) et complètes (éd. Brahms) d'Impromptu no. 1 D946 et la version originale en grande partie inconnue du troisième Impromptu de D899 (en sol majeur) et la version populaire en sol. Puis l'on découvre aussi l'enregistrement jamais officiellement publié de la Sonate inachevée no. 15 D840, surnommée "Relique" et que l'on pensait jusqu'à présent, par erreur, être de la dernière sonate de Schubert.