Opéra - Récital Lyrique

Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé
Prix réduit ! Orfeo Fantasia Agrandir l'image

Orfeo Fantasia

SACD22337

Nouveau

Charles Daniels, ténor / Montréal Baroque : Skip Sempé, clavecin / Sylvain Bergeron, luth / Nigel North, luth / Olivier Fortin, clavecin / Margaret Little, viole de gambe / Susie Napper, direction artistique

Plus de détails

6,60 €

-34%

10,00 €

Fiche technique

Label :Atma Classique
EAN :0722056233729
Format :SACD Hybrid
Nombre du Support :1
Année édition :2005
Code Prix :UVM004
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :20/01/2017
Compositeur/Artiste Principal :Montevredi / Hume / Guédron...

En savoir plus

Claudio Monteverdi (1567-1643) : Extr. de l'Orfeo - Tobias Hume (1565-1645): My hope is revived, My joys are coming, Cease Leaden Slumber - Pierre Guédron (1575-1620): Quel espoir de guarir - Giulio Caccini (1550-1618) : Extr. Le Nuove Musiche - Giovanni Picchi (?-1630): Toccata - Sigismondo d'India (1580-1629): Lamento d'Orfeo…

Il n’est pas étonnant que les musiciens de l’époque baroque aient été fascinés, dans la légende d’Orphée, tant par la tragique histoire d’amour du couple mythique que par la relation des extraordinaires pouvoirs de la musique, auxquels les anciens Grecs portaient foi. Ainsi, parmi les tout premiers opéras figurent deux Euridice, la première de Jacopo Peri, l’autre de Giulio Caccini, ainsi que l’Orfeo de Monteverdi. Et jusqu’à Haydn, en passant par Luigi Rossi, Telemann et Gluck, les compositeurs ont porté à la scène l’histoire malheureuse, rappelant du même coup la puissance de l’art des sons, dont ils étaient eux-mêmes les dépositaires. Notre enregistrement fait appel à diverses musiques choisies pour évoquer l’épisode central du mythe et composées en Italie, en Angleterre et en France durant les deux premières décennies du XVIIe siècle. Tandis que les pièces de luth et de clavecin suggèrent l’art d’Orphée lui-même, charmant avec sa lyre hommes, bêtes et dieux, quelques pages instrumentales et quelques belles interventions du héros sont empruntés à l’Orfeo de Monteverdi. Enfin des monodies italiennes, des airs de cour et des airs de John Dowland et de Tobias Hume expriment les diverses vicissitudes qui tissent la trame de toute existence