Musique Orchestrale

Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé
Promo ! Brahms - Elgar : Symphonie n°1, Variations Enigma Agrandir l'image

Brahms - Elgar : Symphonie n°1, Variations Enigma

ICAC5019

Nouveau

Sir Adrian Boult, direction / George Thalben Ball, orgue / Orchestre Symphonique de la BBC

Plus de détails

10,00 €

Fiche technique

Label :ICA Classics
EAN :5060244550193
Format :CD
Nombre du Support :1
Année édition :2011
Code Prix :UVM092
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :19/02/2016
Compositeur/Artiste Principal :Brahms / Elgar

En savoir plus

Johannes Brahms (1833-1897) : Symphonie n°1 en do min Op.68 - Edward Elgar (1857-1934) : Variations sur un thème original Op.36 Enigma / Enregistrements au Royal Albert Hall de 1971 (Elgar) et 1976 (Brahms

Dans une passionnante interview incluse sur le présent disque, Boult aborde le sujet des bons tempi et trouve quil est essentiel de connaître le coeur de la musique. Il trouve que la première mesure dune oeuvre est souvent trompeuse et se sent mieux à même dévaluer les tempi adéquats une fois parvenu au milieu dun morceau. Lécoute de cette interprétation nous révèle le résultat dune telle méticulosité. La version de 1971 des Variations Enigma dElgar proposée ici fut donnée pour célébrer le centenaire du Royal Albert Hall. cette occasion, Boult ajouta lorgue optionnel de la partition, joué ici par lorganiste George Thalben-Ball, chef de file de sa génération. Il est curieux de réaliser aujourdhui à quel point Boult, dans sa jeunesse, appréciait peu Elgar, même sil connaissait très bien le compositeur. Encore écolier en 1904, il avait assisté à la deuxième exécution londonienne de The Dream of Gerontius, trouvant louvrage très décevant. Selon lui, il ne sagissait que dune divagation futile. La scène finale est ravissante, et le choeur des démons est bon, mais Gerontius met beaucoup trop de temps à mourir [] Elgar survivra-t-il ? Pour ce qui est de ses Variations, jen suis convaincu. En ce qui concerne Gerontius, je nen suis pas du tout sûr. Cest seulement en 1919, quand il dirigea une exécution de la Deuxième Symphonie dElgar qui plut énormément à Lady Elgar, alors souffrante, que le nom de Boult se trouva associé à ce compositeur. Par la suite, on en vint à le considérer comme le spécialiste elgarien par excellence, même si un critique fut davis que ses interprétations manquaient de passion. Les nombreux enregistrements que Boult fit des Variations, comme celle du présent CD, prouvent le contraire.