Musique Baroque

Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé

Bach : Nouveaux 'Brandebourgeois 7 - 12'

ACD22565

Nouveau

La Bande Montréal Baroque / Eric Milnes, direction

Plus de détails

7,50 €

Fiche technique

Label :Atma Classique
EAN :0722056256520
Format :CD
Nombre du Support :1
Année édition :2012
Code Prix :UVM020
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :25/05/2018
Compositeur/Artiste Principal :Bach / Haynes

En savoir plus

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : Concerto “brandebourgeois” n°7 pour hautbois, cor, trompette, timbales, cordes et basses continue en ré Maj, Concerto “brandebourgeois” n°8, pour flûte à bec, flûte traversière, hautbois de chasse, violon, cordes et basses continue en do Maj, Concerto “brandebourgeois” n°9 pour cordes et basse continue en ré Maj, Concerto “brandebourgeois” n°10 pour 2 flûtes à bec, altos, 2 flûtes de voix, cordes et basse continue en ré min, Concerto “brandebourgeois” n°11 pour hautbois, clavecin, cordes et basse continue en ré min, Concerto “brandebourgeois” n°12 pour 2 violes de gambe, 2 violoncelles et basse continue en mi min. Reconstruction de Bruce Haynes (1942-2011)

ATMA propose six « nouveaux » concertos qui, en raison de leur instrumentation extrêmement variée, se présentent dans une séquence inspirée des six vrais Brandebourgeois de Bach, reconstitués par le musicologue Bruce Haynes. Comme les versions un peu pince-sans-rire arrangées par les Swingle Singers, ces six « nouveaux » concertos ne sont pas des reconstructions qui se prennent au sérieux. Ils se présentent plutôt comme des spéculations sonores visant à exploiter toute lnventivité du traitement des instruments qun trouve déjà dans les cantates et les autres oeuvres vocales du cantor. “Lquipe canadienne y met beaucoup dlan et de caractères, de spontanéité, de générosité : tous ont retenu la leçon de Haynes, grand penseur de lnterprétation baroque, qui préférait lnergie contrastée de lloquence aux prisons esthétisantes. La réalisation aurait gagné à mûrir quelque temps, cst parfois brouillon mais jamais anodin.” Gaëtan Naulleau - 5 Diapason.