Jazz Instrumental

Labels

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé
Nouveau Prix réduit ! Piano Variations on Jesus Christ Superstar / Stefano Bollani (2 Vinyles LP) Agrandir l'image

Piano Variations on Jesus Christ Superstar / Stefano Bollani (2 Vinyles LP)

AL1007V

Nouveau

Stefano Bollani

Plus de détails

19,00 €

-5%

20,00 €

Fiche technique

Label :ALOBAR
EAN :0806891429919
Format :2 Vinyles LP
Nombre du Support :2
Année édition :2020
Code Prix :UVM095
Genre :JAZZ
Date de Sortie :03/04/2020
Compositeur/Artiste Principal :Lloyd Webber / Tim Rice / Stefano Bollani

En savoir plus

Musique de Andrew Lloy Webber, paroles de Tim Rice, excepté le “Prélude” de Stefano Bollani : Prelude  - Heaven On Their Minds - What's The Buzz - Strange Thing, Mystifying - Everything's Alright - This Jesus Must Die - Hosanna - Simon Zealotes - Pilate's Dream - The Temple - I Don't Know How To Love Him - Damned For All Time - The Last Supper - Gethsemane (I Only Want To Say) - King Herod's Song  - Trial Before Pilate - Superstar - John Nineteen: Forty-One 

Stefano Bollani, piano, arrangements & voix

Choeur (Track 17) : Frida Bollani / Manuela Bollani / Valentina Cenni

Stefano Bollani commence à jouer au piano à l’âge de 6 ans. Enfant prodige (plus tard diplômé au Conservatoire de musique de Florence), il dévore la musique dès qu’il le peut, en constante recherche de stimulations, partout, dans toutes les musiques du passé tout en explorant le présent.

Il a 14 ans lorsqu’il voit pour la première fois le film «Jesus Christ Superstar», et ce fut une expérience bouleversante ! Le jeune Bollani tombe amoureux immédiatement de la musique, de l’histoire et de l’atmosphère des scènes. Il achète le disque tout de suite et l’écoute sans cesse. Il apprend très vite toutes les paroles des chansons, mais il n’ose à peine interpréter la musique.

C’est seulement maintenant – après 30 ans de créations musicales dans tous les genres et styles, d’innombrables enregistrements, d’importantes rencontres et concerts partout dans le monde – que Bollani décide d’enregistrer sa propre version du chef-d’œuvre d’Andrew Lloyd Webber & Tim Rice. 

Et seulement maintenant, il réalise que son propre album sortira exactement 50 ans après la parution de l’album-concept original « Jesus Christ Superstar »!

Mais pourquoi Bollani sort-il « Jesus Christ Superstar » seulement aujourd’hui ? Tout simplement, confesse Bollani, parce qu’il adore et respecte énormément la version originale: la musique et les paroles, les arrangements et les chanteurs. Et pourtant il voulait tellement proposer sa version. Donc la seule issue pour lui était de concevoir une version personnelle qui serait très différente de l’original. Et c’est précisément ce que Bollani a fait en présentant une version entièrement instrumentale seulement pour piano. «J’ai choisi cette formule du piano solo car l’histoire d’amour ici est entre l’opéra rock et moi-même - et Bollani explique avec un sourire – je sais qu’une histoire d’amour est meilleure lorsque elle reste intime.»

Mais ne vous attendez pas à une simple transcription pour piano solo ! Non ! Bollani, très reconnaissant pour l’exceptionnelle autorisation qui lui a été accordée pour réinterpréter l’opéra culte «Jesus Christ Superstar» a librement (mais respectueusement) improvisé sur les mélodies et chansons originales en suivant son esprit ludique et musical créé par les nombreux genres, traditions, styles et rencontres qui ont influencé, façonné et consolidé ce qui est considéré comme son propre langage.

Pour ses «Piano Variations on Jesus Christ Superstar» Bollani a décidé d’accorder le piano à 432 Hz, ce qui plutôt inusuel de nos jours. Il le fait non pas pour des raisons mystico-philosophiques ou médico-scientifiques ou encore historico-politiques mais pour les raisons suivantes : premièrement il se sent tout simplement à l’aise lorsqu’il joue à 432 Hz, par conséquent il s’agit d’une simple question de goût personnel : chaque fois qu’il le pourra, il jouera un piano accordé 432 Hz. Deuxièmement, pour sa réinterprétation de «Jesus Christ Superstar» Bollani voulait que la sonorité du piano soit particulièrement chaude, veloutée, profonde, dense et claire en même temps, capable de mieux véhiculer les émotions profondes et archaïques et les questions extrêmes sans réponses soulevées par l’œuvre originale.

Le piano accordé à 432 Hz, nous dit Bollani, lui a permis d’exprimé la chaleur et la profondeur des personnages du film de Lloyd Webber & Rice.

Comme dans l’enregistrement, qui consiste en une large sélection des musiques de l’album original, Bollani jouera son «Piano Variations on Jesus Christ Superstar» en concert en suivant l’ordre du scénario. Ce qui pour Bollani est assez inhabituel : il ne rentre jamais sur scène avec un programme précis préparé à l’avance, et il enregistre aussi difficilement ses albums avec un ordre préétabli de compositions. Variant totalement de ses autres projets qui prévoient des chansons apparemment indépendantes, ici Bollani insiste pour respecter la structure narrative de ce qu’il considère «la plus fascinante histoire jamais racontée» (sur l’amour et la haine, la dévotion et la trahison, la vie et la mort etc.). Il veut que son piano raconte et chante l’histoire.

Avec la structure narrative globale en tête, la dramaturgie de l’album a été définie dès le début de la séance d’enregistrement. 

Toutefois, au moment d’approcher chaque morceau de «Jesus Christ Superstar», Stefano Bollani a suivi son propre esprit musical et son génie en improvisant librement et en élaborant magnifiquement le matériel original sur le moment avec à la fois un profond respect et une splendide fantaisie…  et comme d’habitude avec joie et amour.