Historiques

Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé
Promo ! Oeuvres pour piano de Brahms, Chopin, Liszt, Schumann / Julius Katchen Agrandir l'image

Oeuvres pour piano de Brahms, Chopin, Liszt, Schumann / Julius Katchen

ICAC5048

Nouveau

Julius Katchen, piano / Orchestre Symphonique de la BBC / Rudolf Kempe, direction (Brahms)

Plus de détails

10,00 €

Fiche technique

Label :ICA Classics
EAN :5060244550483
Format :CD
Nombre du Support :1
Année édition :2011
Code Prix :UVM092
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :20/01/2017
Compositeur/Artiste Principal :Brahms / Chopin / Liszt / Schumann

En savoir plus

Johanne Brahms (1833-1897) : Concerto pour piano n°1 en ré min Op.15 - Frédéric Chopin (1810-1849) : Ballade n°3 en la b Maj Op.47 - Franz Liszt (1811-1886) : Mephisto Waltz n°1 S 514 - Robert Schumann (1810-1856) : Vogel als Prophet Op.82 n°7 - Isaac Albéniz (1860-1909) : Triana(LIbéria - Livre 2) / Enregistrements de 1967 (Brahms), 1965 (Chopin, Liszt) et 1958 (Schumann, Albéniz)

Pour la plupart des gens de ma génération, le nom de Julius Katchen évoque en premier lieu un disque avec lequel on a grandi : son enregistrement Decca, souvent réédité, de la Rhapsodie sur un thème de Paganini de Rachmaninov et des Variations sur une chanson enfantine de Dohnányi dirigées par Sir Adrian Boult. Lâge mûr nous fit réaliser que le pianiste américain, avec le sérieux qui lhabitait au coeur, était prédestiné pour sonder lécriture pour piano brahmsienne aux multiples facettes. Ce nétait pas simplement que lon vieillissait et devenait sages : à la fin des années 1940 et au début des années 1950, le jeu de Katchen était, selon un commentateur, brillant mais ostentatoire. Or lostentation ne peut plus occuper le centre de la scène quand on arpente lintégrale de la musique pour piano de Brahms, comme le fit Katchen, dans quatre récitals fameux, au Wigmore Hall, en 1964. La version du Premier Concerto reprise ici, qui date de 1967, est donc bien plus que linterprétation de quelquun qui ne connaît que les chevaux de bataille du répertoire concertant. Ce clivage apparent entre virtuosité et réflexion disparaît dans des interprétations plus tardives comme celle-ci. Comme lexplique Katchen à John Amis dans la dernière plage de ce disque, Brahms requiert une grande maîtrise du piano, cest cette virtuosité qui permet de se sentir libre et de faire ce quon veut musicalement. Extrait du livret - David Nice / Traduction : Daniel Fesquet