Labels

Nouveaux produits

Meilleures ventes

Information

Paiement Sécurisé
Dufaut, François : Les Accords Nouveaux Vol.3 Agrandir l'image

Dufaut, François : Les Accords Nouveaux Vol.3

AMB96956

Nouveau

Sigrun Richter, luth

Plus de détails

15,00 €

Fiche technique

Label :Ambitus
EAN :4011392969567
Format :CD
Nombre du Support :1
Année édition :2016
Code Prix :UVM010
Genre :CLASSIQUE
Date de Sortie :20/05/2016
Compositeur/Artiste Principal :Dufaut

En savoir plus

François Dufaut (1604-1670) : Suite en do min Suite en sol min, Suite en si Maj, Suite en ré min, Suite en si Maj - Jacques Gallot dit Gallo le Vieux (1625-1695) : Prélude, Le Sommeil de Dufaut

Au début du 17ème siècle, l'apparition de nouveaux types dinstruments et l'émergence dun nouvel idéal sonore furent pour le luth le début dune ère nouvelle. Cette période a toujours fasciné la musicienne Sigrun Richter. Tandis quen Italie on développait le chitarrone et larciliuto, en France, les expériences avec la scordatura du luth à dix choeurs de la Renaissance donna naissance au luth à onze choeurs baroque. Les capacités de résonance accrues de ce nouvel instrument ouvrirent la voie à lapparition du style baroque français. François Dufaut fut un de ceux, avec les compositeurs Mesangeau, Pierre Gaultier, Chancy, Chevalier, Dubuisson et Bouvier, à révolutionner le luth. Leur façons innovantes daccorder linstrument (ce quon a appelé les « accords nouveaux ») sont à l'origine du nouveau standard daccordage de lépoque baroque (voir aussi les enregistrements réalisés par ambitus « Les Accords Nouveaux » I et II, amb 97828 et amb 97921). François Dufaut, un contemporain de Denis Gaultier, se fait dabord un nom au sein des cercles d'amateurs du luth de la noblesse parisienne des années 1620. Quelque temps plus tard, ses compositions commencent à faire leur apparition dans des collections de musique pour luth, éditées par Pierre Ballard, imprimeur à l'affût des tendances de son temps. En conséquence, lorsque en 1652 Dufaut décide d'exercer ses talents de virtuose en dehors des frontières de lhexagone, sa réputation le précède. Aujourdhui ses oeuvres peuvent être consultées dans de nombreuses archives européennes (en Suisse, en Autriche, en Bohême, en Allemagne) et témoignent du large soutien dont il jouissait de son vivant, aussi bien comme compositeur que comme interprète virtuose du luth. Il semble clair que les suites en si bémol majeur, écrites pour luth à dix choeurs accordé en la-ré-sol-si bémol-ré-fa ou en si bémol-ré-fa-si bémol-ré-fa, proviennent de la première période créatrice de Dufaut. Par contraste, les suites en do mineur, sol mineur (contenant le Tombeau de Blancrocher) et ré mineur pour luth à onze choeur accordé en ré mineur ont sans doute été composées plus tard. Le CD se termine avec un tombeau intitulé « Le Sommeil de Dufaut », un superbe hommage de Jacques Gallot à Dufaut tiré des ses « Pièces de luth » publiées en 1681. Le hollandais Constantijn Huygens (1596-1687) qui fut à la fois compositeur, homme d'État, savant, philosophe, poète, claveciniste et joueur de luth, devait déclarer avec enthousiasme que Dufaut était « l'homme le plus accompli quil ait jamais entendu sur le luth ».